La fédération syndicale mondiale (FSM) soutient la grève générale du 5 décembre en France. La CES soutient le recul de l’age de la retraite ! (Par pole de renaissance communiste en France)

Alors qu’une mobilisation massive se prépare pour lancer la grève générale avec reconduction dans de très nombreux secteurs, les travailleurs de France peuvent compter sur un soutien de poids à l’international, celui de la fédération syndicale mondiale (FSM) et ses 100 millions de syndicalistes. La FSM soutient en effet la lutte des travailleurs de France pour défendre leurs retraites.

Un contraste fort avec la Confédération Européenne des Syndicats présidée par le jaune Berger également leader de la CFDT qui accompagne Macron dans son exécution des ordres de la Commission Européenne pour détruire le système de retraites par répartition. La CES vient de valider aux Pays Bas un accord repoussant l’age de la retraite à 66 ans et actant sont recul dans les années à venir. En France, le leader de la CFDT est un militant de la réforme Macron, la retraites à points qui signifie recul de l’age de départ et baisse massive des pensions. Une position très contesté par sa base : la CFDT Cheminots vient de confirmer son appel à la grève reconductible. La commission européenne qui est l’un des principaux bailleurs de fond de la CES a pour objectif de faire réduire dans tous les pays européens la part des retraites dans le PIB à moins de 10%. Ce qui signifie recul de l’age de départ à la retraite à 67 ans et baisse massive des pensions de retraites.

Dans ces conditions on comprend mieux pourquoi des fédérations CGT n’ont de cesse de s’affilier à la FSM, pourquoi le dernier congrès de la CGT a posé la question de la réaffiliation à la FSM que la CGT a été sommée de quitté pour pouvoir adhérer à la CES.

France solidarité FSM avec la grève générale du 5 décembre

La Fédération Syndicale Mondiale (FSM), seule expression du mouvement syndical international de classe et représentant 97 millions de travailleurs.ses dans 130 pays, exprime son soutien le plus chaleureux et sa solidarité internationaliste avec la grève générale du 5 décembre en France
La classe ouvrière de France, suite à l’appel de la CGT France, sortira dans les rues et bloquera la production pour défendre leurs besoins contemporains, contre les recettes du capital, du gouvernement bourgeois de Macron et de l’Union européenne.
Les principaux secteurs du pays participeront aux mobilisations de classe, notamment les transports, le commerce et les services, l’éducation, l’énergie, les services publics, les raffineries et carburants, l’industrie alimentaire, le caoutchouc, la collecte et le traitement des déchets, l’industrie automobile, les hôpitaux, les pompiers et les ports ainsi que les médias parmi d’autres.
Alors que les mobilisations de la dernière période ont montré que le pouvoir bourgeois peut saigner, les travailleurs.ses français.es peuvent désormais renforcer la résistance des peuples d’Europe, paralysant et bloquant la production, contre les mesures anti-ouvrières promues aux quatre coins du continent.
La FSM s’engage à continuer de façon constante aux côtés de la classe ouvrière de France, en soutenant ses justes luttes, pour mettre fin à l’exploitation capitaliste.
Nous appelons tous et toutes les travailleurs.ses en France, quelle que soit leur affiliation syndicale, à participer à la grève du 5 décembre et à ignorer les appels de la nomenclature bureaucratique de la CES qui est alignée avec la bourgeoisie européenne.
Tenez bon les camarades !
Tous et toutes uni.e.s dans la lutte !

Fédération Syndicale Mondiale – FSM

Cet appel à la solidarité n’est pas qu’une déclaration, il se traduit dans l’action concrète et en France. Par exemple l’Union des Syndicats de Monaco, membre de la FSM, syndicat réunissant les 40 000 travailleurs de la principauté a lancé un appel à rejoindre la manifestation départementale de Nice

Ce Jeudi 5 décembre 2019 les syndicats français appellent à un mouvement social interprofessionnel dont l’objectif est de combattre les mesures de casse sociale concernant notamment le régime de retraite et de sécurité sociale en France.
Ce mouvement de grève qui sera très suivi marque un ras le bol des travailleurs face à la politique désastreuse pour la classe ouvrière mise en place depuis le début du mandat Emmanuel MACRON. Ces mesures antisociales concernent également à plus d’un titre les travailleurs et résidents Français qui viennent chaque jour à Monaco pour y travailler.
En effet, les mesures projetées en France, auront des conséquences négatives pour les salariés et retraités de France mais aussi de Monaco. Aussi, une délégation de l’USM se rendra sur place pour soutenir le mouvement.
Nous appelons toutes les personnes disponible ce jour-là à venir manifester à partir de 10 heures Place Masséna à Nice.

Union des Syndicats de Monaco – 3 décembre 2019

L’appel de la Fédération Syndicale Mondiale :

%d blogueurs aiment cette page :