Manifestation anti-capitaliste en Russie : Le peuple a jeté les propagandistes du Kremlin et poutine dans les poubelles de l’histoire (Parti communiste unifié – Russie)

Le 26 octobre, la campagne anticapitaliste 2019 a eu lieu à Ekaterinbourg. La cellule locale du Parti communiste unifié (UCP) a participé activement à cet événement à toutes les étapes de la préparation, de l’organisation et du déroulement de la marche.

Le nom de l’action « Anti-capitalisme-2019. La « Marche des Démons » a reçu son explication le 26 octobre. Les organisateurs ont appelé les « démons » du Kremlin non pas eux-mêmes, mais des propagandistes trompeurs, qui stupéfient la conscience des Russes avec des potions télénarcotiques (Rappelons qu’en mai de cette année, le journaliste odieux Vladimir Soloviev, réagissant à la protestation des citoyens de Sverdlovsk contre la construction de la place par l’église Sainte Catherine, a prononcé des insultes à l’adresse des habitants, les accusant de « démon »). En réponse, les militants de gauche ont porté des images des propagandistes du Kremlin sous couvert de démons – Solovyov, Kiselev, Skabeyeva, Mikhalkov et l' »ennemi » local Sheremet – dans les rues de Ekaterinbourg. A la fin de l’action, des portraits de propagandistes menteurs ont été jetés dans une pile « dans la poubelle de l’histoire ».

Les organisateurs de l’anticapitalisme ont souligné qu’ils respectent les sentiments des croyants, mais qu’ils ne sont pas satisfaits de la politique du ROC (dans la soudure à grand capital) visant à la « branding » généralisée des espaces publics. En conséquence, l’un des slogans les plus populaires de l’événement était « Moins de temples – plus d’écoles !

Le rassemblement qui a suivi la marche a également abordé de nombreux problèmes du capitalisme : exploitation humaine, appauvrissement des travailleurs, corruption corrosive pour la société.

Le discours de Nikita Galanov, membre de l’OKP, a été consacré à la critique de l’organisation capitaliste de la société, alors qu’au XXIe siècle, en effet, après de nombreuses années d’évolution humaine et de relations humaines, nous vivons toujours selon les lois de la jungle sauvage. Seulement maintenant, ce ne sont pas la force physique et la capacité de survivre dans la nature qui sont les indicateurs de la force et du succès, mais la présence d’un grand nombre de ressources dans la minorité au pouvoir. Notre militante a souhaité que nos camarades et citoyens de la ville luttent ensemble pour leurs droits, s’unissent dans leurs collectifs ouvriers et étudiants pour défendre leurs droits, pour étudier l’expérience de la lutte pour leurs intérêts. Les dirigeants du rassemblement ont souligné que l’OKP soutient avec constance et fermeté la dictature du prolétariat et l’abolition de la propriété privée des moyens de production comme principal instrument d’exploitation de l’homme et son inégalité subséquente avec les exploités.

L’OKP tient à remercier pour la coopération dans l’organisation de l’événement Left Front, Left Block, Mouvement socialiste russe, Marxist Circle Station Marx, mouvement de jeunesse « Choice », Left Socialist Action et Vegan for animals movement.

%d blogueurs aiment cette page :