Raffinerie Total – Feyzin (Rhône) Grève pour les emplois

Alors que les rumeurs circulaient depuis plusieurs jours, lundi 7 octobre la direction annonçait l’arrêt et la mise à la ferraille de l’atelier Viscoréducteur, la création d’une unité spécifique sur un autre site, avec la suppression de sept postes de travail à Feyzin et le transfert d’une partie de la charge de travail sur d’autres postes de travail déjà surchargés de l’usine.

Dès cette annonce les salariés du secteur se sont mis en grève et ont décidé de continuer avec un rassemblement aux changements d’équipe et barbecue tous les jours, jusqu’au 18 octobre, date prévue d’une autre réunion du CSE avec la direction.

Le groupe Total a réalisé plus de 13 milliards de bénéfices en 2018 et a encaissé  plus de 100 millions d’euros au titre du CICE et du CIR. Alors comment accepter de nouveau des suppressions d’emplois alors qu’il y a tant de chômeurs qui recherchent du travail ?

La solidarité financière des travailleurs d’autres secteurs leur a été assurée et, si la direction ne revient pas sur sa décision, le mouvement gréviste risque fort de s’étendre car la solidarité n’est pas un vain mot parmi les travailleurs de la raffinerie qui ont des traditions de lutte collective.

%d blogueurs aiment cette page :