Seine-Saint-Denis : enfumage ministériel et répression policière ! ( Parti Communiste Révolutionnaire de France – PCRF)

Déclaration du Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France

Réunis à Saint-Denis ce 1er novembre 2019 pour le 1er Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France, les Congressistes du PCRF dénoncent et condamnent les violences policières inadmissibles commises le 31 octobre à l’encontre de manifestants rassemblés à l’appel de la CGT 93, à l’occasion de la venue du 1er ministre dans ce département.

Alors que cette trentaine de manifestants dénonçaient « la casse des services publics », pour mettre en évidence le caractère dérisoire et mensonger des mesurettes proposées par Edouard Philippe, ils se sont retrouvés encerclés puis brutalement malmenés par une charge policière d’une violence disproportionnée, allant jusqu’à l’arrestation du Secrétaire départemental de la CGT 93, maintenu en garde à vue pendant 7 heures.

Comme nous l’avons maintes fois démontré, la politique ultra-réactionnaire du gouvernement Macron, au service exclusif des monopoles et de l’oligarchie financière, s’accompagne de mesures répressives, liberticides et anti-démocratiques dignes de l’extrême-droite qu’il a prétendu combattre en 2017.

Le Congrès du PCRF exprime sa pleine solidarité avec ces militants en lutte pour la défense des services publics en Seine-Saint-Denis ; il adresse son soutien fraternel à Hervé Ossant, en exigeant l’arrêt de toutes les poursuites engagées contre lui.

Enfin, il appelle les travailleurs à ne pas céder à ces intimidations répétées et à participer massivement à la riposte organisée contre toutes les réformes réactionnaires du gouvernement Macron/Philippe.

St-Denis, le 1er novembre 2019

Par Parti Communiste Révolutionnaire de France : Lien de l’article

%d blogueurs aiment cette page :