SNCF – Ain Passages à niveau, trains bondés : des économies criminelles

Dimanche 3 novembre, deux personnes sont mortes dans leur voiture, percutée par le TER Belfort-Lyon au passage à niveau de Tossiat. On ne connaît pas les circonstances exactes de l’accident mais ce passage à niveau est classé « prioritaires à sécuriser » par l’État. En 2007, un chauffeur routier y était décédé et de nombreux passagers avaient été blessés dans un choc avec un TGV. Ne pas tout mettre en œuvre pour sécuriser les passages à niveau est scandaleux : il y a régulièrement des accidents à des passages à niveau, avec des morts.

     Le train impliqué était totalement bondé, avec 620 voyageurs les uns sur les autres. C’est bien souvent le cas lors des départs et retours de week-end, ou encore au quotidien, pour les usagers qui viennent travailler à Lyon en TER. Les couloirs sont alors totalement bourrés, gênant même le passage du contrôleur, comme cela a été le cas dimanche dans l’Ain. Cet  accident est un nouvel exemple du caractère criminel de la politique d’économies menée depuis des années par la SNCF et les autorités.

%d blogueurs aiment cette page :